Biographie

1956

Née à Langrune-sur-mer dans le Calvados en Normandie

Elle grandit et passe son bac à Caen

 

1974

départ pour Berlin pour « améliorer son allemand »

 

1976

premières apparitions dans les clubs berlinois comme
accompagnatrice de chanteurs à texte

 

1977-1978

tournées en Allemagne de l’ouest comme accompagnatrice de
plusieurs chanteurs

diverses prestations en studio

 

1979

2 grandes tournées avec Klaus Hoffmann ( le « Brel » allemand ) au cours desquelles est enregistré un album en public « Ein Konzert » ;  enregistrement en studio du disque de K. Hoffmann « Westend »

 

 

1980

enregistrement du disque de Hannes Wader
( le « Brassens » allemand) :
« Es ist an der Zeit »

 

1981

tournées avec Hannes Wader

sortie du premier album solo de Lydie Auvray : « Première »

premières émissions de télévision et de radio en tant que soliste

 

 

 

1982

création du groupe « les Auvrettes » et première tournée au printemps

émissions de radio et de télé en Allemagne et au Danemark

 

 

1983

nombreux autres concerts avec Hannes Wader ( Helsinki, Moscou, Kopenhagen, Paris )

deuxième album de LA et les Auvrettes : « Paradiso »

portrait de 45 mn sur la première chaîne de télévision allemande

début des tournées régulières avec les Auvrettes

 

 

1985

deuxième portrait sur la première chaîne : « Das Haus in der Normandie » ( la maison en Normandie )

troisième disque : « Ensemble »

 

1987

quatrième disque : « D’accord », nombreuses télés et radios

 

1988

le premier d’une longue série de voyages à la Martinique apporte de nouvelles influences musicales

travail en studio, y compris en tant que compositeur, avec nombre d’artistes connus

 

1989

prestation lors d’un festival de jazz à Fort-de-France (Martinique)

rôle principal dans une série de petits films pour enfants
« Lydie und ihr Akkordeon » ( Lydie et son accordéon)

« Jacques Brel rétrospective » tournée avec entre autres
Mort Schumann et Klaus Hoffmann

joue sur le deuxième album de Rainbirds

compose la musique du feuilleton « Die schnelle Gerdi » avec Senta Berger pour la 2ème chaîne de télé allemande

cinquième disque : « Live »

 

 

1990

suivent d’autres musiques de film, d’autres voyages (Brésil, Grèce)

 

1991

sixième disque : « 3/4 » dédié aux rythmes à trois temps, connaît une très grande résonance auprès des médias

 

1992

jubilé à l’opéra de Francfort : 15 ans de scène et 10 ans de « Auvrettes » avec de nombreux invités

sortie de la compilation « 10 Ans »

 

1993

mariage avec le Martiniquais Franck Picot et naissance de leur fille Cannelle
désormais Lydie se consacre à Cannelle ET à sa musique

 

1994

premier album chez BMG « Tango Terrible », le septième de sa carrière, bénéficie de très bonnes critiques

 

 

 

 

1995

deuxième disque chez BMG : « Octavons », le huitième de Lydie

 

1996

présence régulière dans les médias et deux tournées par an…et : la fidélité du public est toujours constante

 

1997

« Bonjour soleil », le dixième album qui réunit de nombreux invités – entre autres l’orchestre Pro Arte de Düsseldorf pour deux morceaux de style classique – passe beaucoup à la radio

Lydie fête ses 20 ans de scène, le groupe ses 15 ans d’existence

 

1998

sortie des compilations « Best of » et « Instrumentals »

 

1999

à l’automne sortie de l’album « en concert », enregistré en public lors de la tournée de printemps, mêlant créations et reprises

 

2001

sortie du onzième Album « Triangle », produit par Markus Tiedemann

Adax Dörsam quitte « les Auvrettes »
Markus Tiedemann prend sa place

Lydie reçoit de Pigini, une marque italienne, un nouvel accordéon : plus petit, plus léger, plus féminin

 

2002

double jubilé : Lydie fête ses 25 ans de scène et les 20 ans des « Auvrettes » lors d’un concert de
3 heures dans la grande salle de la radio de Cologne « WDR » avec de nombreux invités, tous amis et collègues de longue date.

 

2003

CD « Tango toujours » (tous ses tangos depuis 25 ans) avec le quatuor à cordes « Indigo »

Les Auvrettes en tournée avec Indigo

 

 

 

2004

premier album solo « PURE »

Participation à des émissions télévisées sur WDR, Radio Bremen et Bayerischer Rundfunk

Collaboration au projet NOX de Gerd Köster et Dirk Raulf

 

 

 

 

 

2006

CD « Regards »

 

 

 

2007

Grand concert de jubilé à la Kulturkirche de Cologne pour célébrer les 30 ans de scène de Lydie Auvray, en même temps que les 25 ans d’existence des Auvrettes,  avec la participation de nombreux invités : Elke Heidenreich, Hannes Wader, Stefan Stoppok et le quatuor à cordes INDIGO. La radio Deutschlandfunk retransmet le concert et la captation permet de
produire un DVD et un CD.

 

2008

CD et DVD live de « Soirée », enregistrés en public lors du grand concert de jubilé à la Kulturkirche de Cologne.

Lydie est invitée par Bettina Böttinger dans l’émission du WDR « Kölner Treff », très appréciée du public.

 

2009

Divorce sans guerre des Roses

Création du Lydie Auvray Trio avec Eckes Malz (piano, percussion, chant) et Markus Tiedemann (guitares, basse, chant)

Le nouveau CD « Trio » paraît à l’automne

 

 

 

2010-2011

En trio, plusieurs tournées couronnées de succès

Plusieurs émissions sur WDR et Deutschlandfunk

Invitée au grand concert célébrant les 60 ans de Klaus Hoffmann, avec Frédéric Mey, Hannes Wader, Hermann van Veen et de nombreux autres artistes.

 

 

 

 

2012

« Pur Plaisir », première tournée en configuration solo,  presque toujours à guichets fermés.

Enregistrement du CD « 3 Couleurs », sorte d’état des lieux ponctuel de son style musical. Il s’agit de son 20ème album.

Lydie Auvray fête ses 35 ans de scène et les 30 ans des Auvrettes

 

 

2013

Début de son activité pédagogique en tant qu’intervenant dans des ateliers, dont l’objectif est de transmettre une expérience de 40 années de pratique de l’accordéon.

 

2014

Reprise des tournées en trio, mais aussi concerts en solo de plus en plus fréquents,
après une pause involontaire due à une fracture du bras.

 

2015

Enregistrement du CD « Musetteries », sorte de « retour aux racines », comme aime à le dire la musicienne.

Dès ses débuts, Lydie Auvray s’est inspirée de divers styles musicaux et n’a cessé de développer les possibilités insoupçonnées de l’accordéon chromatique. Son 21ème album fait en revanche la part belle à ses origines musicales qu’est le musette.

Le titre « Musetteries » est un néologisme qu’elle a créé et qu’elle explique ainsi: « C’est un clin d’œil au fait que cet album a certes beaucoup à voir avec le musette, mais ne lui est pas consacré au sens strict du terme. Il contient douze morceaux différents, plus ou moins dérivés de cette musique, et qui reflètent ce que j’ai pu créer à partir du musette. »

Le résultat est frais, authentique  et convaincant, certainement parce qu’elle a très bien su éviter les clichés évoqués par l’accordéon français.

Ecouter le CD « Musetteries » de « la grande dame de l’accordéon », c’est partir pour un voyage à la fois varié et harmonieux à travers des paysages musicaux très divers. Comme par exemple le très sensuel tango « Macho Picchu » dont le titre renvoie à l’élément masculin du couple de danseurs.

« La Java d’Manu » est une java effrontée, telle qu’on la dansait autrefois dans les bals musette des faubourgs. Dans« Cohabition » deux mondes diamétralement opposés se télescopent: un rythme africain flirte avec une traditionnelle valse musette, mais grâce aux arrangements raffinés, les deux extrêmes s’harmonisent à la perfection. « Le Chien Ricanant » est un clin d’œil au style manouche qui s’est mêlé au musette dans les années 30 et 40 du siècle passé.  Et dans « Rue de la Huchette » Lydie rend hommage à la valse swing.

Lydie Auvray – accordéon, chant ; Eckes Malz – piano, percussions ; Markus Tiedemann – guitares

 

2016

Participation au Wasa Woodstock près de Göteborg en Suède

 

2017

Grand concert de jubilé le 5 novembre à la Wolkenburg de Cologne pour ses 40 ans de scène avec entre autres Bettina Böttinger, Hannes Wader, Klaus Hofmann, Elke Heidenreich, Thomas C. Breuer.

 

« Cette célébration a été pour moi une soirée merveilleuse et émouvante, entourée de mes meilleurs amis et compagnons de route ».

 

Jubilé : quarante ans de scène

Quel chemin a parcouru Lydie Auvray pour récemment fêter ses quarante ans de scène avec la vivacité et le charme qui la caractérisent depuis toujours !

Elle a donné à l’accordéon chromatique une nouvelle existence, faite de multiples influences, créant un style qui lui est propre et reconnaissable entre tous.

Le programme de son jubilé en est l’excellente illustration et porte sa griffe artistique, faite à la fois d’énergie et d‘émotion, de légèreté et de profondeur, de virtuosité jamais vaine et de diversité.

Elle parvient à mêler si subtilement toutes ses inspirations musicales – musette, tango, chanson, world music, jazz et classique – que tout s’agence merveilleusement dans des compositions qui n’appartiennent qu’à elle.

La tournée du jubilé permet d’entendre de nombreux nouveaux morceaux, mais aussi des airs familiers, parfois devenus cultes pour son public attitré : des valses et des tangos « lydiesques », d’émouvantes chansons en français,  des musiques du monde au sens large du terme, tantôt lyriques et mélancoliques, tantôt fougueuses et rythmées.

Lydie Auvray ne joue pas sa musique, elle la vit. D’un bout à l’autre de ses concerts, on ressent son implication et sa passion. Pour célébrer l’accordéon, elle se transpose dans une sorte de monde parallèle. Elle rayonne, elle rit, elle frappe des talons sur le parquet, elle traverse la scène en dansant avec son accordéon et croise le regard avec ses deux parfaits musiciens : Markus Tiedemann aux guitares et Eckes Malz au piano et percussions.

Un concert de Lydie Auray, c’est une déclaration d’amour tant à son instrument, qu’à la musique et à la vie, il rend les spectateurs heureux.

 

 

Fotos Volker NeumannFoto: vvg-koeln

 

 

Nouveau CD + album vinyl : « Madinia »

Ce mot est l’ancien nom de la Martinique, « l’île aux fleurs ».

« Pendant vingt ans, la Martinique a été mon troisième port d’attache et une source d’inspiration considérable. La musique enjouée, rythmée et contagieuse de cette île a sensiblement influencé la mienne et j’ai composé de nombreux morceaux qui font écho à la musique des Antilles Françaises.

C’est pourquoi j’ai choisi de rassembler, à l’occasion de la célébration de mes quarante ans de scène, tous les morceaux caribéens composés dans ces années, en hommage à l’île qui m’a tant apporté et que je chéris toujours.

C’est aussi parce que souvent, au moment d’acheter un CD à l’issue d’un concert, les gens demandent « celui avec le plus de morceaux caribéens ». J’espère ainsi faire en plus plaisir à mon public !  »

 

 

2018

40 ans de scène : tournée en trio à travers toute l’Allemagne

 

23 février : invitée de Bettina Böttinger sur WDR télé

Lien d'accés

 

Foto: vvg-koeln